Actualité

Deux lauréats dynamiques

23 janvier 2018

Au centre de la photo, les deux lauréats de la Bourse agricole de la grande région de Saint-Hyacinthe, Alexandre Daviau et Jonathan Gadbois. Assise, à la droite de M. Daviau,  Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, et derrière M. Gadbois, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe et président d’honneur de cette 10e édition. Les entourent sur cette photo les représentants de tous les partenaires financiers.

À l’occasion de la 10e édition de la Bourse agricole de la grande région de Saint-Hyacinthe, la MRC des Maskoutains a dévoilé le nom de deux nouveaux récipiendaires, ce qui porte à 25 le total de lauréats depuis 2008. L’événement, qui s’est déroulé sous la présidence d’honneur de Claude Corbeil, a réuni une cinquantaine d’invités venus encourager les jeunes de la relève agricole.

« Depuis sa création, le Fonds a remis près de 268 000 $ à de jeunes producteurs agricoles pour les aider à concrétiser leurs projets. Je trouve important de mentionner la mobilisation exceptionnelle du milieu qui a permis la mise en place et le maintien du fonds. Merci aux partenaires de la bourse, ceux qui sont là depuis le début, et tous ceux qui, au fil des ans, ont contribué financièrement à l’une ou l’autre des éditions », a indiqué Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.

« Soutenir la relève agricole fait partie de la mission du Salon de l’agriculture, et la Bourse agricole de la MRC des Maskoutains est une excellente façon de propulser de jeunes entrepreneurs agricoles vers le succès », a mentionné pour sa part André Cécyre, président du Salon de l’agriculture, partenaires de la première heure.

Cette 10e édition de la Bourse agricole a également été marquée par l’annonce du Réseau Agriconseils de la Montérégie-Est qui a décidé d’octroyer une bourse à la formation d’une valeur de 400 $ à chacun des cinq candidats. De plus, un cahier souvenir mettant en vedette les lauréats de 2008 à 2017 a été produit par la MRC des Maskoutains et remis aux invités lors de la cérémonie.

LES LAURÉATS 2017

Catégorie « multigénérationnelle, production traditionnelle » : Alexandre Daviau de la Ferme Alexandre Daviau, à Saint-Valérien-de-Milton

Alexandre Daviau exploite une ferme acquise en 2008. Il est diplômé de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de Saint-Hyacinthe en Gestion et technologies d’entreprise agricole. Au début, il élevait des veaux de lait, mais à la suite d’un sinistre, en 2013, il a mis fin à ce type d’élevage. Il produit dorénavant des porcs certifiés biologiques. Étant indépendant, il est impliqué dans toutes les étapes de la production, de l’élevage à la mise en marché. Il a actuellement 330 porcs en inventaire. La bourse lui permettra de fabriquer lui-même la moulée pour ses animaux afin d’abaisser ses coûts de production.

Catégorie « créneaux spécialisés, agriculture en émergence » : Jonathan Gadbois, de la Ferme Gadbois, à Saint-Barnabé-Sud

Jonathan Gadbois est diplômé de l’ITA de Saint-Hyacinthe en Gestion et technologies d’entreprise agricole. Il possède également un baccalauréat en agroéconomie de l’Université Laval. Avec l’argent de la bourse, il souhaite développer de nouvelles avenues de commercialisation des produits de la ferme et prolonger la période de vente en construisant un kiosque permanent qui permettra d’offrir une plus grande gamme de produits locaux, de juin à octobre. De plus, un espace dédié à la transformation des produits de la ferme sera intégré à ce bâtiment.

Claude Corbeil, aujourd’hui maire de Saint-Hyacinthe, était commissaire agricole quand il a eu l’idée de rallier des partenaires du milieu pour mettre sur pied un Fonds dédié à la relève agricole.

Pour obtenir des informations sur la Bourse agricole, visitez le site Internet de la MRC ou contactez Steve Carrière, agent de développement à la MRC, au 450 768-3005.

Initiatives et réalisations maskoutaines

23 janvier 2018

Sur la photo debout dans l’ordre habituel : Catherine Plante, Luc Tétreault, Ghislain Poisson, Patrick Ménard, Gaston Fontaine et Pierre Désourdy. Assis de gauche à droite : Caroline Anderson, Marc Lambert, Robert Martin et Anolise Brault.

Le Comité de bassin versant
du Ruisseau des Aulnages souffle 15 bougies

Fier du travail accompli depuis 15 ans et de l’impact positif des actions menées sur le terrain, Le Comité de bassin versant du Ruisseau des Aulnages (CBVRA) a tenu dernièrement, à Saint-Valérien, une journée de réflexion et de partage.

Cette activité organisée de concert avec les agentes de liaison des comités de bassin versant de la MRC, Anolise Brault et Bénédicte Balard, a attiré une cinquantaine de participants qui ont échangé sur les pratiques agroenvironnementales.

Au fil des ans, les membres du CBVRA ont effectué une série d’actions dont ils mesurent maintenant les résultats. Actuellement, le respect des bandes riveraines couvre 100 % de leur territoire, des espèces disparues ont été observées dans le bassin versant, notamment le grand brochet et le canard branchu, et il n’y a pas eu d’entretien effectué sur le cours d’eau depuis 2004. Par ailleurs, aucun n’est prévu, ni à court ni à moyen terme.

« En tant que producteurs agricoles, nous ne devons pas travailler en solo si nous voulons protéger notre environnement. Je suis très fier des bénévoles impliqués dans notre comité et content de voir que nous avons toujours de beaux projets, même après 15 ans », a mentionné Luc Tétreault, producteur agricole à Saint-Valérien-de-Milton et président du CBVRA.

Au cours de la journée, il a été question de biodiversité, d’aménagements qui ont contribué à résoudre certaines problématiques en milieu agricole, de qualité de l’eau, de haies brise-vent, etc.

« La MRC des Maskoutains encourage les actions terrain des neuf comités de bassin versant qu’elle a aidés à mettre en place. Je tiens à féliciter les bénévoles qui s’impliquent au sein de ces comités et plus particulièrement ceux du CBVRA », s’est réjouie Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.

Le CBVRA a reçu une contribution financière de près de 3 000 $ de la Direction régionale du ministère de l’Agriculture afin de soutenir le projet de 15e anniversaire.