19 mars 2019
4 types de distractions au volant à éviter
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Quand on pense aux distractions au volant, le cellulaire et le GPS, notamment, nous viennent spontanément en tête. Or, loin de se limiter aux gadgets électroniques, les façons d’être inattentif lorsque l’on conduit sont très nombreuses et variées, au point où l’on oublie souvent plusieurs d’entre elles.

En effet, il existe quatre grands types de distractions au volant :

1. Les distractions visuelles : lire des indications routières, changer de poste de radio ou de chanson, regarder les enfants qui se disputent à l’arrière… on quitte régulièrement la route des yeux pour de multiples raisons.

2. Les distractions manuelles : manger ou fumer en conduisant, fouiller dans le sac à main à la recherche d’un baume à lèvres et programmer un nouvel itinéraire, par exemple, sont autant d’activités qui nous empêchent de garder les deux mains sur le volant.

3. Les distractions cognitives : penser au souper ou à ses problèmes au travail, prendre la route alors qu’on est dans tous ses états, soutenir une conversation… conduire l’esprit ailleurs ou faire deux efforts cérébraux en même temps ne permet pas d’êtrevéritablement concentré sur la route.

4. Les distractions auditives : écouter la radio ou parler au téléphone, entre autres, monopolise notre ouïe et peut nous empêcher d’entendre les sons de la circulation, des signaux importants pour nous aider à adapter notre conduite et à réagir promptement.

Vous l’aurez compris : on peut être distrait de bien des manières à la fois. Par exemple, texter au volant constitue une distraction tant visuelle que manuelle et cognitive, alors qu’écouter la radio à tue-tête occupe aussi bien le cerveau que les oreilles. Pour votre sécurité et celle des autres, veillez à éviter autant que possible tout type de distraction lorsque vous conduisez.

image