28 mai 2019
Le monde immobilier
Cannabis et achat d’une propriété : ce qu’il faut savoir
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Depuis la légalisation du cannabis en octobre 2018, plusieurs se questionnent sur les limites de sa consommation et sur ses impacts réels dans la vie de tous les jours. Vous songez à investir dans un immeuble à logements, mais vous ne voulez pas être enfoui sous les plaintes d’un locataire qui n’en peut plus de respirer la « boucane » de son voisin? Ou encore, vous voulez acheter un condo ou une maison pour pouvoir faire ce que vous voulez? Voici les éléments à considérer dans ces trois situations.

1. La copropriété
Vous êtes un consommateur régulier de cannabis et vous prévoyez acheter un condo? Votre courtier doit prendre connaissance des règlements du syndicat des propriétaires concernant le droit de fumer du cannabis. Le cas échéant, la consommation pourrait y être restreinte, voire interdite.

2. L’immeuble à revenus
Un investissement de cette ampleur peut rapporter gros, mais il peut également être la source de bien des problèmes. Si vous voulez éviter les plaintes concernant les odeurs indésirables ou la fumée, vous pouvez inclure une clause dans le bail concernant la consommation de cannabis.

3. La maison
Votre future maison abritait-elle une plantation de cannabis? Si c’était le cas, votre courtier serait tenu de vous en informer de façon détaillée et de vous mentionner si une problématique mineure ou majeure en découle. Encore une fois, toute conséquence négative doit vous être signalée avant la signature de l’acte de vente.

Un conseil : pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous auprès de votre courtier immobilier!

image