16 avril 2019
Objectif santé
Comment réduire les risques associés aux médicaments opioïdes?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Les médicaments opioïdes (morphine, oxycodone, fentanyl, etc.) sont utilisés pour traiter les douleurs aiguës après une chirurgie, une blessure sérieuse ou le cancer, par exemple, et sont de précieux alliés lorsqu’on en fait bon usage. Or, ils comportent également un risque de dépendance, notamment parce qu’ils peuvent procurer un sentiment d’euphorie, communément appelé « high ». De plus, ils affectent la partie du cerveau qui gère la respiration; une surdose entraîne un ralentissement de celle-ci et peut mener à la mort.

Ainsi, si on vous a prescrit des opioïdes, prenez les précautions suivantes pour réduire les dangers qui y sont associés :

  • Discutez des risques et des autres traitements envisageables avec votre médecin;
  • Respectez votre prescription et prenez la plus petite dose possible pour la période la plus courte possible;
  • Ne partagez jamais vos médicaments et rangez-les hors de la portée des enfants, des adolescents et des personnes ayant déjà eu des problèmes de consommation;
  • Ne combinez jamais alcool et opioïdes;
  • Rapportez les médicaments restants à votre pharmacien.

Si vous ou l’un de vos proches éprouvez de la somnolence ou un ralentissement respiratoire ou si vous êtes désorienté alors que vous prenez des médicaments opioïdes, appelez le 911 sans tarder.

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, au moins 235 décès en 2016 sont attribuables à une intoxication aux opioïdes.

image