19 avril 2022
Début des travaux de mise à niveau de la station de pompage Pratte
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Les travaux de mise à niveau de la station de pompage Pratte s’échelonneront sur un an et nécessiteront un arrêt de 48 h à l’automne lors duquel les eaux usées seront déversées dans la rivière Yamaska sans être traitées. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a récemment commencé d’importants travaux de mise à niveau de la station de pompage Pratte, située au 605, rue Girouard Est. Ce poste est le plus important de la ville, car il reçoit 70 % des eaux usées de l’ensemble du territoire. Les travaux s’échelonneront jusqu’en février 2023 et représentent un investissement de 7,6 M$.

Ces travaux s’inscrivent dans une série d’interventions liées au Plan de gestion des débordements. La mise à niveau permettra de fiabiliser le fonctionnement du poste. En voici quelques éléments :

• Agrandissement du bâtiment actuel et amélioration de sa facture architecturale

• Ajout d’une nouvelle pompe et de composants mécaniques

• Remplacement des pompes existantes et des composants électriques, d’instrumentation et de contrôle

• Remise à niveau du système de ventilation

• Ajout d’un système de traitement des odeurs

• Installation de débitmètres magnétiques sur chacune des pompes

• Remplacement de la génératrice

Mise à l’arrêt temporairede la station Pratte

Lors des diverses phases des travaux, une période critique surviendra à l’automne lorsqu’une mise à l’arrêt de la station d’environ 48 h sera inévitable. Pendant cette période, une partie des eaux usées en provenance des résidences, commerces et usines de Saint-Hyacinthe sera rejetée dans la rivière Yamaska sans être traitée.

Consciente de l’impact de ce déversement sur la qualité de l’eau de la rivière, la Ville de Saint-Hyacinthe déploiera différentes mesures pour le minimiser. Ces mesures seront mises en place en collaboration avec l’Organisme du bassin versant de la Yamaska et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Dans le cadre de ces mesures, de nombreux outils de communications seront déployés, et ce, avant, pendant et après l’arrêt de la station.

L’importance d’économiser l’eau

De plus, durant l’étape cruciale de mise à l’arrêt, les citoyens et les entreprises seront invités à réduire leur consommation d’eau pour diminuer la pression exercée sur l’usine grâce à des gestes simples, comme limiter l’utilisation de la laveuse et du lave-vaisselle, écourter la durée des douches ou diminuer le niveau d’eau dans la baignoire.

« Rénover les infrastructures liées à la gestion de l’eau est un geste non visible au quotidien, mais nécessaire pour actualiser nos installations et atténuer notre impact environnemental. Jusqu’à tout récemment, les systèmes de traitement des eaux usées de toutes les municipalités du Québec reposaient sur le principe des surverses. Bien qu’une surverse temporaire soit inévitable dans ce cas-ci, elle permettra de réaliser les travaux qui moderniseront nos équipements. Il en va du développement durable de notre territoire. Nous compterons aussi sur la collaboration de la population pour limiter l’utilisation de l’eau pendant cette période critique des travaux », conclut le maire André Beauregard.

image