15 février 2022
Deux joueuses de rugby des Lauréats aux portes des Jeux du Canada
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Camille Arvin-Bérod et Roselyne Houde, des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe, se trouvent sur la longue liste d’athlètes retenues par Rugby Québec en vue de former l’équipe provinciale qui participera aux Jeux du Canada cet été. Photos Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe

Camille Arvin-Bérod et Roselyne Houde, des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe, se trouvent sur la longue liste d’athlètes retenues par Rugby Québec en vue de former l’équipe provinciale qui participera aux Jeux du Canada cet été. Photos Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe

Après seulement une saison d’activité, l’équipe féminine de rugby des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe voit déjà certaines de ses joueuses se démarquer au niveau supérieur.

Camille Arvin-Bérod, de Saint-Denis-sur-Richelieu, et Roselyne Houde, de Saint-Bruno-de-Montarville, font partie des 22 athlètes retenues par Rugby Québec pour s’entraîner en vue de former l’équipe de rugby à 7 qui représentera la province aux prochains Jeux d’été du Canada, à Niagara, en août.

Une autre sélection, qui devrait regrouper environ 16 athlètes, se fera au cours des prochains mois pour déterminer quelles joueuses feront officiellement partie de l’équipe féminine de rugby du Québec, autant comme partante que comme remplaçante.

Au terme d’un premier camp d’évaluation, qui a permis de déterminer la longue liste d’athlètes retenues, les deux représentantes des Lauréats ont prouvé qu’elles méritaient d’être considérées.

« Camille est une athlète très talentueuse, toujours engagée dans le jeu et qui est très combative, décrit l’entraîneur-chef des Lauréats, Nicolas Dubé-Mercier. Quant à Roselyne, c’est une athlète exceptionnelle qui démontre d’excellentes habiletés physiques. Son accélération et sa vitesse de pointe représentent ses principales qualités sur le terrain. Dans les deux cas, ce sont des athlètes qui ont une attitude irréprochable et surtout très positive, en plus d’être toujours travaillantes. Ce sont de vraies leaders et elles apporteront assurément une belle énergie au reste du groupe. »

L’automne dernier, elles ont aidé les Lauréats à terminer au 2e rang de la section Nord-Est dans la ligue collégiale féminine de rugby à 12 du RSEQ, et ce, alors que l’équipe en était à sa toute première saison.

« Ces deux nominations sur l’équipe de Rugby Québec viennent renforcer la crédibilité de notre jeune programme de rugby collégial, note Mathieu Gauthier-Brancoli, conseiller à la vie étudiante aux sports du Cégep de Saint-Hyacinthe. Nos deux entraîneurs [Nicolas Dubé-Mercier et Maxime Perreault-Brière] ont fait de l’excellent travail en mettant en place une structure compétitive et axée sur le développement dès leur nomination. Nous sommes fiers, mais surtout très contents pour ces deux athlètes! »

Au total, sept joueuses des Lauréats ont participé au camp d’évaluation de Rugby Québec. « Que deux d’entre elles soient retenues parmi les meilleures joueuses au Québec, cela signifie que nous faisons déjà un bon travail de développement, souligne Nicolas Dubé-Mercier. Cela envoie aussi un message à toute notre équipe que c’est possible d’atteindre le niveau supérieur en travaillant très fort et en gardant une bonne attitude tous les jours. »

 

Maxime Prévost-Durand

image