12 avril 2022
Capsule parents
Festoyer en toute sécurité
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le printemps amène généralement un vent de nouveautés, de découvertes et de quête de liberté. La fin de l’année scolaire approche, les bals de finissants se préparent, les vacances sont prévues, le beau temps se pointe le bout du nez.

Toutes ces situations peuvent facilement être associées à des transitions importantes : les nouvelles relations, la modification d’habitudes en raison du beau temps, l’exploration de l’inconnu. Cet enjeu de transition est un des facteurs de risques associés au développement d’une dépendance, surtout si une nouvelle habitude se développe pendant un processus douloureux ou difficile.

En tant que parents, il peut être malaisant de discuter de consommation avec notre enfant en raison des perceptions négatives associées à ces réflexions. Toutefois, par ce type de discussion effectuée à la maison, il est possible de créer une alliance, un climat de confiance et le développement d’une prise de conscience chez le jeune. Il s’agit ici d’une façon simple d’augmenter les facteurs de protection, ce qui limite les motifs associés au développement d’habitudes de consommation. Les facteurs de protection font référence aux éléments positifs qui permettront à l’individu de réduire les risques associés au développement d’une dépendance ou la capacité d’aller chercher l’aide nécessaire à la réduction des impacts négatifs.

Conjointement à sa mission, l’équipe de Satellite souhaite transmettre trois recommandations, dans le but de soutenir les parents de la région maskoutaine dans l’accompagnement des adolescent.e.s vers une consommation responsable.

Dans un premier temps, il est essentiel de nous questionner individuellement sur notre perception de la consommation avant d’aborder le sujet. Il sera ainsi possible de soutenir adéquatement le jeune, dans sa consommation, dans sa résistance à la pression ou dans sa prise de décisions. La Ligne Parent ainsi que Jeunesse sans drogue peuvent guider les parents qui le désirent vers une façon positive d’aborder ce sujet délicat.

En second lieu, le fait de responsabiliser et d’outiller le jeune dans sa prise de décision favorise des expériences plus positives, puis offre la possibilité d’avoir le sentiment d’être reconnu et de se sentir soutenu. Ce sentiment de confiance donné par un adulte significatif joue pour beaucoup dans le maintien de saines habitudes de vie.

Finalement, voici quelques alternatives saines qui peuvent être mises de l’avant :

– Encourager les jeunes à prévoir leur retour avant de quitter, s’il planifie de consommer alcool, cannabis ou autre;

– Rappeler l’importance de consommer de l’eau et des collations lors de fêtes;

– Valoriser la possibilité de consommer des produits sans substances psychoactives.

En collaboration avec la Sûreté du Québec et l’organisme de justice alternative ÉquiJustice, Satellite parcourt actuellement les écoles secondaires afin d’aborder, à travers un atelier de prévention universelle, la conduite avec les facultés affaiblies et de sensibiliser les élèves aux risques associés à la prise de substances psychoactives comme le cannabis et l’alcool, en prévision des bals de finissants à venir. L’équipe de Satellite désire souhaiter une belle fin d’année scolaire à tous les élèves, parents et enseignant.e.s.

 

 

L’équipe de Satellite, organisme en prévention des dépendances
450 888-2572

image