19 mars 2019
Jacques Dion à l’honneur
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Jacques Dion reçoit le Mérite technologique agroalimentaire 2019 de Vincent Giasson, président de l’ATA, et de Louise Leblanc, sous-ministre adjointe à la formation bioalimentaire et responsable de l’ITA. Photo Gaston Doré

Le Mérite technologique agroalimentaire 2019 a été décerné à Jacques Dion, diplômé d’horticulture de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe, de la promotion de 1969.

Cet honneur lui a été accordé à l’occasion du 20e déjeuner-conférence de l’Association des technologues en agroalimentaire (ATA) qui se déroulait au Centre BMO dans le contexte du Salon de l’agriculture. M. Dion est aujourd’hui directeur de la production d’orge brassicole chez Semican inc.

Remis chaque année par l’ATA, le Mérite technologique agroalimentaire vise à rendre hommage à une ou à un technologue qui, par son travail exceptionnel et ses réalisations, a contribué au développement du secteur agroalimentaire, à la promotion de la profession de technologue et, de façon générale, au progrès de la société québécoise.

« L’Institut se réjouit de cette distinction qui est accordée à l’un de ses diplômés. Nous félicitons chaleureusement M. Dion pour ses accomplissements et son parcours exceptionnel. M. Dion souligne ses 50 ans de carrière cette année et il est l’un des plus anciens diplômés de l’ITA encore actif. Nous le remercions de contribuer ainsi au développement et au rayonnement de notre institution », a commenté Louise Leblanc, sous-ministre adjointe à la formation bioalimentaire et responsable de l’ITA.

Depuis 20 ans, l’ATA tient annuellement un déjeuner-conférence en collaboration avec l’ITA. « Cet important rendez-vous permet aux technologues diplômés d’actualiser leurs connaissances sur les grands enjeux qui touchent l’agriculture d’aujourd’hui. Il représente également un lieu de rassemblement et de rencontre pour les technologues qui sont à l’œuvre dans les différents secteurs de l’agroalimentaire », a expliqué Vincent Giasson, président de l’ATA.

image