21 juin 2022
La MRC au volant du transport urbain
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La MRC des Maskoutains a hérité de la gestion du transport en commun local à Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a confié la gestion du transport en commun urbain à la MRC des Maskoutains depuis quelques mois. Un nouveau contrat a d’ailleurs été octroyé pour le service de transport urbain.

La gestion du transport en commun local avait été confiée d’office à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) à la dissolution du CITVR en 2017. Le contrat se terminait au printemps 2022. L’ARTM continuera d’offrir les circuits 200, 300 et 25.

« L’année dernière, on a évalué les différentes options. Notre analyse a démontré que la MRC a développé au cours des dernières années une très belle expertise en gestion du transport, notamment avec le transport adapté depuis près de 20 ans. On a donc signé un protocole d’entente. Ce n’est pas une délégation de compétences, mais un contrat de service », affirme la directrice adjointe à la Ville de Saint-Hyacinthe, Chantal Frigon.

Cette dernière assure que la Ville restera maître d’œuvre de la gestion administrative. « On choisit notre transporteur. On va établir la tarification. C’est nous qui allons choisir le niveau de service des lignes, de la billetterie, mais la gestion courante opérationnelle, ce sera l’équipe de transport de la MRC qui s’en chargera », poursuit-elle.

La MRC et la Ville de Saint-Hyacinthe ont travaillé conjointement à l’élaboration du devis pour l’appel d’offres visant le transport urbain. Il s’est tenu de février à avril. Trois entreprises ont déposé des soumissions et ont toutes proposé deux options. Le contrat s’étend de 2022 à 2029, avec une option de renouvellement pour 2029-2030 et 2030-2031. Les Promenades de l’Estrie a remporté l’appel d’offres avec sa soumission au montant total de 12 612 200,42 $, qui ne prend pas en considération les variations annuelles des salaires et les compensations pour les fluctuations des coûts du propane. L’entreprise sera tenue de fournir cinq autobus comportant un minimum de 33 places.

Quote-part à la MRC

Le transfert de service du transport local à la MRC des Maskoutains a entraîné une hausse de la quote-part de la Ville de Saint-Hyacinthe pour l’année 2022. Pour ce qui est du transport local, les dépenses vont augmenter de 210 000 $, soit 13,5 %, pour atteindre 1,75 M$ en 2022. Les dépenses liées à l’ARTM en 2022 vont, quant à elles, diminuer de 21,9 %, soit près de 420 000 $ en 2022, puisque la Ville n’a plus à contribuer au financement du train de banlieue.

Selon la coordonnatrice au transport à la MRC, Brigitte Gendron, la MRC détenait déjà une bonne expertise en gestion de transport grâce à ses services de transport adapté et de transport collectif. Ce nouveau contrat de service aura pour effet une restructuration des employés dédiés au service des transports à la MRC, dont l’embauche d’un répartiteur.

Sarah-Eve Charland

image