21 mai 2019
La physiothérapie est-elle une solution de rechange aux opioïdes?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Au cours des dernières années, l’Association canadienne de physiothérapie a accordé une importance particulière à l’usage de la physiothérapie comme solution de rechange aux opioïdes pour contrer les douleurs chroniques. Dans le cadre de mai, Mois national de la physiothérapie, voici quelques données sur cet enjeu majeur de santé publique.

Les opioïdes (morphine, fentanyl, codéine, etc.) font partie des médicaments antidouleurs les plus prescrits depuis les 20 dernières années. Malheureusement, ces nombreuses prescriptions, et dans certains cas un non-respect de la posologie, ont mené le Canada vers une crise des opioïdes. En parallèle avec les ventes illicites, les surdoses sont devenues plus fréquentes. Pour que la consommation d’opioïdes demeure sécuritaire, il ne faut pas que ces médicaments soient prescrits en trop grande quantité et il est important que les posologies soient respectées, voire réduites au strict minimum.

Un bon moyen de tendre vers une consommation moindre des opioïdes est d’apprendre à gérer sa douleur par la pratique de la physiothérapie. Des recherches ont démontré qu’il s’agit d’une excellente solution de remplacement pour diminuer et contrôler la douleur chronique, et ce, tout particulièrement pour les personnes souffrant de fibromyalgie ou d’arthrose. Sécuritaire et efficace, cette thérapie est accessible à tous et peut aisément être combinée à d’autres traitements éprouvés.

La physiothérapie permet d’atténuer et, dans certains cas, d’éliminer la douleur à la source en aidant les patients à améliorer leur force, leur flexibilité et leur amplitude de mouvement là où ils ressentent de l’inconfort. Il ne s’agit plus de masquer la douleur avec un traitement propice à la dépendance.

Pour plus de renseignements, visitez le www.physiotherapy.ca/fr.

image