4 juin 2019
La Régie à l’heure du bilan annuel
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Lors d’une précédente rencontre du conseil d’administration de la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains, le directeur général, Réjean Pion, a procédé au dépôt du bilan annuel 2018 et a présenté la progression des performances de l’organisme pour la dernière année. Ce document est disponible pour consultation sur le site Internet de la Régie au www.riam.quebec.

En 2018, la Régie a assisté pour une troisième année consécutive à une augmentation de l’achalandage aux écocentres, lequel est passé de 18 527 utilisateurs en 2016 à 21 582 en 2018. Cela confirme que ce service répond réellement à un besoin de la population. Cette progression constitue une augmentation de 16,5 % des utilisateurs en seulement deux années. Si on considère que 76 % des matières apportées aux écocentres sont mises en valeur, cette ressource contribue définitivement aux excellentes performances régionales de la Régie.

Conformément à son objectif de réduction des matières résiduelles, la Régie a constaté une diminution globale des quantités de matières recueillies par la collecte à trois voies, pour chaque unité d’occupation.
En effet, les déchets générés par unité d’occupation sont passés de 511,61 kg à 501,81 kg, les matières organiques ont diminué de 270,94 kg à 247,27 kg et les matières recyclables, de 183,05 kg à 179,63 kg. Dans le contexte où on priorise la réduction du volume de matières résiduelles générées, ces résultats confirment que nous sommes sur la bonne voie avec une réduction de la quantité globale de matière recueillie.
En 2018, la collecte des résidus domestiques dangereux a également connu une progression digne de mention avec une hausse significative de 11 % du nombre de participants aux collectes et de 22 % de la quantité de matières recueillies lors de ces collectes. Considérant qu’il s’agit de résidus dangereux pour l’environnement qui seront ainsi mieux gérés, il est important de maintenir ces collectes et d’en poursuivre la promotion.
Quant au Programme régional de vidange des installations septiques, le nombre d’installations septiques vidangées et dont le contenu est recyclé est en croissance, alors que le taux de déplacements inutiles connaît une diminution. On constate ainsi que les citoyens se sont approprié le service de vidange offert par la Régie, dans le respect des règles applicables et des lois provinciales en vigueur à ce chapitre.

À la lumière de tous ces constats et grâce à la participation soutenue des citoyens aux différents services offerts par la Régie, nous contribuons collectivement à maintenir la qualité de notre environnement. Il est important de poursuivre sur cette lancée puisque la gestion des matières résiduelles est une responsabilité collective.

Les matières organiques ont diminué de 270,94 kg à 247,27 kg et les matières recyclables, de 183,05 kg à 179,63 kg.

 

image