30 novembre 2021
L’école Larcoque a refait sa cour
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

L’école Larocque a inauguré son parc-école. Photothèque | Le Courrier ©

Après des années d’effort, l’école Larocque de Saint-Hyacinthe peut enfin se targuer d’avoir un parc-école digne de ce nom. Les contributions ont fusé de toutes parts pour réaliser ce projet représentant un investissement d’environ 350 000 $.

« C’était essentiel de revoir notre look. Je ne sais pas si vous l’aviez vu avant, mais j’étais un petit peu gêné. Il y a eu la rénovation de l’école. Il nous restait à faire le look de la cour d’école. C’était essentiel que l’école soit accessible pour la communauté. Le parc-école est ouvert à tout le monde. C’est un projet qu’on voulait rassembleur », affirme le directeur de l’école, Ghislain Bédard.

Ce dernier travaille sur ce projet depuis de nombreuses années. Le bâtiment a été rénové en 2018. Le réaménagement du parc-école s’est concrétisé par la suite en deux phases. Le budget de la première phase, réalisée en 2019, a atteint 250 000 $. Les travaux ont touché principalement le sol, soit le drainage du sol, l’asphaltage de la cour et l’aménagement du terrain synthétique. Alors qu’elle sera bientôt achevée, la deuxième phase comprend l’installation de modules, le verdissement et l’ajout de stations de tri de déchets. Le budget de cette étape tourne autour de 100 000 $.

Afin de compléter ce projet, l’école a bénéficié de subventions du ministère de l’Éducation, du gouvernement du Québec et de Loisirs et Sports Montérégie en plus de compter sur la contribution financière de participants au Grand Défi Pierre Lavoie, René Rodrigue et Pierre Beauregard, ainsi que d’Intact Assurance et de ses employés.

« Cet espace doit être tout aussi stimulant que les salles de classe afin de maximiser les occasions pour l’élève de socialiser avec ses pairs, de se développer et de nourrir son sentiment d’appartenance à son milieu scolaire. Nous sommes donc très heureux de pouvoir désormais offrir cet environnement à nos jeunes, mais aussi à l’ensemble de la collectivité », affirme M. Bédard.

Pour sa part, le directeur général du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe, Jean-Pierre Bédard, souligne que cette réalisation s’inscrit en phase avec le Plan d’engagement vers la réussite 2018-2023, dont l’une des trois orientations consiste à offrir des infrastructures de qualité et un environnement sain. « Ça s’inscrit dans une vision plus large de modernisation de nos installations. Nous avons de grands défis, mais nous allons y arriver », assure-t-il.

Pour les enfants, l’aménagement extérieur permet de répondre aux besoins affectifs, moteurs, cognitifs, sociaux et du langage, poursuit-il.

 

Sarah-Eve Charland

image