20 septembre 2022
NousTV au garde-à-vous
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

À l’avant-plan de sa programmation automnale, NousTV Saint-Hyacinthe propose une série d’émissions portant sur le 150e anniversaire de la fondation du régiment de Saint-Hyacinthe. Sur la photo, on aperçoit le réalisateur-monteur de la série, Sylvestre Guidi, le lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment, Benoit Chartier, la directrice de programmation de NousTV Saint-Hyacinthe, Lorraine Larouche, et le capitaine Jean-François Dubois du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment. Photothèque | Le Courrier ©

Saint-Hyacinthe compte une histoire militaire riche. Celle-ci est mise en lumière dans le cadre d’une série d’émissions présentée sur les ondes de NousTV à l’occasion du 150e anniversaire de la fondation du régiment de Saint-Hyacinthe, que l’on connaît aujourd’hui sous le nom du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment.

Différents épisodes sont à l’horaire cet automne afin de plonger dans l’histoire de cette unité d’infanterie de la réserve des Forces armées canadiennes, dont le quartier général se trouve à Saint-Hyacinthe. Des prestations musicales tirées d’un spectacle organisé pour célébrer ce 150e anniversaire, sous la direction du capitaine Jean-François Dubois, entrecoupent des segments historiques dans lesquels différents intervenants partagent la mémoire du régiment de Saint-Hyacinthe.

L’historien Michel L’Italien, qui s’était déjà intéressé à l’unité d’infanterie maskoutaine par le passé, de même que le lieutenant-colonel honoraire du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment, Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe, contribuent notamment à cette série documentaire inédite. Il s’agit d’un des projets « de longue haleine » sur lesquels NousTV Saint-Hyacinthe a travaillé dans les derniers mois, a indiqué la directrice de programmation et gestionnaire de la chaîne maskoutaine, Lorraine Larouche, lors du lancement de la programmation automnale qui s’est tenu au Jardin Daniel A. Séguin le 7 septembre. Malgré des équipes et des moyens limités, des émissions de qualité en sont ressorties, a-t-elle ajouté avec fierté.

Deux émissions spéciales s’ajouteront à la programmation régulière. Le documentaire Au bout de la rue, dans lequel le réalisateur maskoutain Régent Bourque présente la professeure de piano centenaire Madeleine Arel, sera notamment diffusé dans les prochains mois. Une incursion dans les coulisses du spectacle multiculturel Viens-tu danser?, présenté au Centre des arts Juliette-Lassonde en juin, arrivera également en ondes avec l’artiste Lynda Thalie à l’animation.

Maxime Prévost-Durand

image