21 mai 2019
Opération déchiquetage le 25 mai aux Galeries
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

L’Opération déchiquetageest de retour pour sa quatrième édition. L’événement, organiséen collaboration avec la Sûretédu Québec, Déchi-tech Mobileet l’Association des marchandsdes Galeries St-Hyacinthe, se tiendra le samedi 25 mai, de 8 h à 12 h.

Cette année, l’événement se déroulera à un nouvel emplacement dansle stationnement des Galeries St-Hyacinthe : sur la rue Cusson, face à l’entrée 8 (en arrière de l’entréedu Cinéma Saint-Hyacinthe). Les citoyens profiteront d’un service gratuit de déchiquetage dans le but de protéger leurs renseignements personnels. À noter, l’événement s’adresse uniquement aux particuliers et aura lieu beau temps, mauvais temps.

Les types de données à détruire

L’événement se déroulera sous forme de collecte à l’auto et le déchiquetage se fera sur place, dans les deux camions-déchiqueteurs de Déchi-tech Mobile. Un système de caméras permettra aux participants qui le désirent d’assister au déchiquetage. Tous les types de documents papier seront acceptés, jusqu’à concurrence de 10 boîtes légales par personne. À titre informatif, selon la Gendarmerie royale du Canada, les escrocs recherchent le type de données ci-dessous :

• date de naissance
• numéro d’assurance sociale
• nom de jeune fille de la mère
• nom d’utilisateur et mot de passe pour les services en ligne
• numéro de permis de conduire
• numéro d’identification personnelle (NIP)
• données de cartes de crédit (numéro, date d’expiration et les trois derniers chiffres apparaissant sur la plage de signature)
• numéros de comptes bancaires
• signature
• numéro de passeport

Chaque année, l’usurpation d’identité fait de nombreuses victimes. Les fraudeurs utilisent des techniques telles que la fouille de poubelles et le vol de courrier pour se procurer des renseignements personnels. Ces criminels peuvent ensuite accéder aux comptes bancaires de leurs victimes et y exécuter des virements, des demandes de prêts ainsi que des achats.

Les victimes se voient donc dépouillées de leurs biens.

image