16 novembre 2021
Capsule parents
Qu’est-ce que la justice réparatrice?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

« Un dimanche soir d’automne, Joanie, une jeune fille de 15 ans, décide d’aller, avec des amies, sur le terrain de son ancienne école primaire. Ensemble, elles décident de faire des paris incluant des défis. Joanie perd et doit lancer un ballon sur une fenêtre de l’école. La vitre de la fenêtre se brise et les jeunes filles s’enfuient par peur de se faire prendre.

De retour à la maison, Joanie ressent de la culpabilité et se sent mal. Elle décide de révéler les événements à ses parents. Le lendemain matin, la famille se rend sur les lieux pour observer l’ampleur des dégâts. Joanie et ses parents vont rencontrer le directeur. La jeune fille explique la situation et la raison pour laquelle une de leur fenêtre est brisée.

Joanie exprime ses regrets et demande ce qu’elle pourrait faire pour réparer les torts qu’elle a causés. Une entente est convenue : elle viendra donner un coup de main sur le terrain de l’école durant quelques heures. Les parents de Joanie sont fiers d’elle et l’adolescente ressent de la satisfaction puisqu’elle a eu la chance d’assumer ses responsabilités dans un climat accueillant. »

Ceci est un exemple des bases de la justice réparatrice; le dialogue et la réparation qui peut prendre plusieurs formes : financière, psychologique, matérielle, relationnelle, etc. L’adolescente a été en mesure d’échanger avec la personne victime, de poser des gestes concrets pour réparer son acte et d’en comprendre les torts causés.

La justice réparatrice vise à offrir la possibilité à toutes les parties concernées par un événement où divers torts ont été causés (aux personnes victimes, aux contrevenants, aux collectivités et aux citoyens) d’obtenir une forme de satisfaction et de réparation.

Plusieurs modalités sont proposées par la justice réparatrice : le dialogue, la bienveillance, l’importance de communiquer, que ce soit pour échanger sur les causes, les circonstances, les répercussions, mais aussi pour répondre aux attentes de chacun. La médiation offre la possibilité de prendre un temps d’arrêt pour échanger sur une situation difficile en présence d’une personne qui les accompagne, soit le médiateur.

Cet espace d’échange permet aux parties de s’exprimer, d’être entendues et d’obtenir des réponses à leurs questionnements. Le médiateur facilite la communication et le contact en s’assurant que l’échange soit constructif et sécuritaire pour les parties.

Joanie a réparé ses torts directement à la personne victime avec le soutien et l’accompagnement de ses parents. Ils l’ont encouragée positivement à prendre des initiatives et à comprendre la portée de son geste. Au final, toutes les parties ont été satisfaites.

Pour obtenir plus d’informations sur nos services, contactez-nous au 450 773-8940.

Pour rejoindre le service de médiation citoyenne, composer le 450 252-8444.

Cette capsule souligne la Semaine nationale de la justice réparatrice à travers le pays : pour plus d’information sur la justice réparatrice, consultez notre site web au www.equijustice.ca.

 

Équijustice Richelieu-Yamaska

600, boul. Casavant Ouest, bureau 102

Saint-Hyacinthe

image