8 mars 2022
Un pas de Géant pour Roulottes A.S. Lévesque
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Avec l’acquisition de la bannière du Géant Motorisé, Roulottes A.S. Lévesque compte désormais 10 succursales établies au Québec et en Ontario. Photothèque| Le Courrier ©

Une transaction majeure dans le domaine des véhicules récréatifs a récemment été conclue entre Roulottes A.S. Lévesque et le Géant Motorisé alors que l’entreprise de Sainte-Hélène-de-Bagot a fait l’acquisition du spécialiste motorisé du Saguenay.

La relève n’étant pas au rendez-vous pour le Géant Motorisé, l’équipe d’André Lévesque, propriétaire des concessionnaires Roulottes A.S. Lévesque, a pris la balle au bond en s’associant avec cette entreprise bien connue dans le secteur du motorisé au Saguenay. « Le Géant Motorisé est plus qu’un fleuron du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais bien un fleuron québécois. Avec son expertise dans le domaine du motorisé, on pourra unir nos forces pour mieux servir notre clientèle », précise André Lévesque.

Bien que les deux succursales du Géant Motorisé se soient ralliées aux autres points de service de son partenaire, le nom de ces bannières situées à Saint-Ambroise de Chicoutimi et à Saint-Nicolas restera inchangé. « Le nom Géant Motorisé est extrêmement puissant au niveau du motorisé et on veut que la clientèle se réfère, encore une fois, à ce service », mentionne M. Lévesque.

Des postes dans différents départements pourraient d’ailleurs s’ouvrir au cours des prochains mois, et ce, autant du côté de Roulottes A.S. Lévesque que du Géant Motorisé.

Sans dévoiler la valeur de la transaction, M. Lévesque espère doubler son chiffre d’affaires avec un seuil de ventes d’environ 2000 véhicules récréatifs pour la prochaine année. Le marché ontarien sera aussi dans la mire de l’entrepreneur qui souhaite agrandir sa clientèle en sol canadien.

Avoir la cote

Que ce soit dans les parcs nationaux ou les terrains de camping, les véhicules récréatifs gagnent du terrain au Québec. Pandémie ou non, l’engouement pour le camping sur quatre roues se faisait déjà sentir depuis quelques années, selon M. Lévesque. « Le véhicule récréatif était un marché en bonne santé avant le début de la crise sanitaire. Les gens recherchent une façon plus économique de voyager et c’est, selon nous, une très belle alternative. De plus, c’est une façon plus écologique de voyager que de prendre l’avion », souligne l’entrepreneur.

Victime de son succès, l’entreprise fait face à quelques délais au niveau de l’approvisionnement et de la livraison. Malgré tout, les commandes sont livrées dans un délai de six mois pour les motorisés et de trois mois pour les roulottes. « Malgré les délais de livraison, on réussit à s’approvisionner de façon régulière. On pensait que plusieurs clients allaient annuler leur commande, mais ça n’a pas été le cas. Les gens sont contents de recevoir leur produit, quitte à attendre quelques semaines de plus », confirme André Lévesque.

Si le client veut s’assurer de recevoir le motorisé de son choix en période estivale, l’équipe de Roulottes A.S. Lévesque recommande l’achat de ce type de véhicule dès le début de l’hiver.

 

Sarah Villemaire

image