16 avril 2019
Un piano et un grand frisson pour l’Hôtel-Dieu
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Jean-Noël Fredette, Christine Poirier et Aurèle Fredette invitent les mélomanes à passer un bon moment le 27 avril à la Salle Théâtre La Scène, au cours de l’activité-bénéfice Un piano pour les soins palliatifs, mettant en vedette le groupe Évasion avec son Show Frisson. Photothèque | Le Courrier ©

Faire l’acquisition d’un piano pour adoucir le quotidien des gens qui vivent leurs derniers jours aux soins palliatifs de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe, voilà le projet que va concrétiser un infirmier du service, Jean-Noël Fredette, avec le concours de la Fondation Aline-Letendre et de plusieurs musiciens bénévoles.

Avec l’aide de son cousin Gaétan Racine et de son oncle Aurèle Fredette, qui sont membres comme lui du groupe Évasion, Jean-Noël Fredette met la main aux derniers préparatifs du spectacle-bénéfice Le Show Frisson que donneront 14 musiciens et chanteurs à la Salle Théâtre La Scène le samedi 27 avril à 19 h 30. « Ils vont nous faire vivre de très beaux moments parce que nous savons que la qualité du spectacle est extraordinaire! », s’enthousiasmait au point de presse la directrice générale de la Fondation, Christine Poirier.

Infirmier de soir à l’unité des Érables, qui compte 12 lits en soins palliatifs, Jean-Noël Fredette a expliqué que l’idée de doter le service d’un piano électronique portatif pour les patients et leurs proches lui était venue il y a trois ans au contact de Monique, une patiente qui cachait son amour de la musique. « Ce fut pour moi une rencontre marquante. Un soir, à la fin d’une journée qui avait été difficile pour elle, elle m’a lancé : “Il parait que tu chantes, toi?” Je lui ai demandé si elle connaissait, par exemple, des chansons de Joe Dassin, et j’ai commencé à lui fredonner “Et si tu n’existais pas” : ça a été un moment magique pour cette dame. Elle m’a ensuite fait promettre d’aller chanter à ses funérailles, ce que j’ai fait », a raconté M. Fredette.

Lui qui aurait bien aimé pouvoir s’accompagner au piano devant Monique est convaincu que le nouvel instrument deviendra très populaire auprès des patients et de leurs familles. C’est donc avec ardeur qu’il prépare la soirée « Un piano pour les soins palliatifs », au cours de laquelle le groupe Évasion offrira au public les plus belles mélodies des répertoires français et anglais des dernières décennies.

Le nombre de places étant limité, les organisateurs du Show Frisson invitent les gens à faire vite pour se procurer des billets au coût de 25 $ l’unité. « S’il n’y a plus de place au parterre, on ouvrira les balcons », mentionne Jean-Noël Fredette. Comme il s’attend que le montant recueilli le 27 avril dépasse le prix du piano, il annonce que la somme excédentaire versée à la Fondation servira à combler des besoins pressants en équipements à l’unité des soins palliatifs.

Pour des billets ou toute autre information, on peut contacter Jean-Noël Fredette (450 501-4531), Gaétan Racine (450 701-1873) ou la Fondation de l’Hôtel-Dieu (450 771-3600).

image