3 mai 2022
L’Hôtel Ottawa rasé
Une vingtaine de locataires se retrouvent à la rue
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Les pompiers combattaient encore l’incendie vendredi avant-midi à l’arrière du bâtiment. Photo Annie Blanchette | Le Courrier ©

L’incendie a fait rage toute la nuit du 28 au 29 avril.Photo Adam Bolestridge

Le centre-ville aura une fois de plus perdu un de ses bâtiments patrimoniaux avec l’incendie de l’Hôtel Ottawa. Photothèque | Le Courrier ©

Vers 23 h jeudi soir, les pompiers du Service des incendies de la Ville de Saint-Hyacinthe ont été dépêchés au centre-ville pour combattre un incendie dans un immeuble patrimonial de 32 logements, reconnu comme étant l’ancien Hôtel Ottawa sur la rue Saint-Antoine.

Quatre alertes ont été sonnées. Alimentées par de forts vents, les flammes ont pris naissance à l’extérieur de l’immeuble avant de se propager à toute la structure. Le bâtiment a dû être évacué par les premiers pompiers à intervenir.

Des échelles aériennes du service d’incendie de la Vallée du Richelieu et de Granby ont été demandées sur place, en plus de plusieurs pompiers des municipalités environnantes en entraide. Dans le lot, on trouve des pompiers de Saint-Jude, Saint-Liboire, Sainte-Madeleine, Saint-Dominique, Saint-Valérien, Saint-Simon, Saint-Pie, Sainte-Hélène, Saint-Damase et de la Régie du Nord des Maskoutains.

Au moins 20 logements étaient occupés au moment de l’incendie. Une bonne vingtaine de locataires sinistrés ont être pris en charge par La Croix-Rouge. Une première partie de la structure s’est effondrée vers 1 h du matin. La démolition a été completé à l’aide d’une pelle mécanique vendredi après-mid, sous le regard de nombreux curieux rassemblés à l’arrière du Marché public. Cet incendie n’est pas sans rappeler celui de la Place Fontenac, survenu en février 2019. Les deux immeubles sont situés à proximité l’un de l’autre sur la rue Saint-Antoine. Des commerces et restaurants logés au rez-de-chaussée de de l’Hôtel Ottawa se sont aussi envolés en fumée. Les dommages s’annoncent considérables, mais on ne rapporte heureusement aucun blessé.

On vous invite à lire tous les détails et commentaires jeudi dans Le Courrier.

image